Le Corps et le Sang du Christ

 

Le Corps et le Sang du Christ .

 

 

 



La nuit même où il était livré, notre Seigneur Jésus Christ prit du pain,

puis, ayant rendu grâce, il le rompit et dit à ses disciples :

 

Prenez, mangez; ceci est mon corps.

 

Ayant pris la coupe et rendu grâce, il dit:

 

Prenez, buvez; ceci est mon sang.

 

Quand lui-même a déclaré, au sujet du pain:

Ceci est mon corps, qui osera encore hésiter?

Et quand lui-même affirme catégoriquement:

Ceci est mon sang, qui pourra en douter, et dire que ce n'est pas son sang?

C'est donc avec une pleine conviction que nous participons à ce repas

comme au corps et au sang du Christ.

 

Car, sous la figure du pain, c'est le corps qui t'est donné;

sous la figure du vin, c'est le sang qui t'est donné, afin que tu deviennes,

 

en participant au corps et au sang du Christ,

un seul corps et un seul sang avec le Christ.

 

C'est ainsi que nous devenons des « porte-Christ»,

                                  Son corps et son sang s'étant répandus dans nos membres.

                                                             

 

De cette façon, selon saint Pierre, nous devenons participants de la nature divine. ~

Jadis le Christ, s'entretenant avec les Juifs, disait:

 

Si vous ne mangez pas ma chair, et ne buvez pas mon sang,

vous n'aurez pas la vie en vous.

 

Mais eux, comme ils n'entendaient pas spirituellement ses paroles,

se retirèrent scandalisés, en s'imaginant que le Sauveur les invitait à manger de la chair.

Il y avait aussi, dans l'ancienne Alliance, les pains de l'offrande;

mais ces pains, appartenant à l'Alliance ancienne, ont pris fin.

 

Dans l'Alliance nouvelle, il y a un pain venu du ciel, et une coupe du salut.

Car, comme le pain est bon pour le corps,

 le Verbe s'accorde bien avec l'âme.

Ne t'attache donc pas au pain et au vin comme à des aliments ordinaires,

car ils sont corps et sang selon la déclaration du Maître.

Si la connaissance sensible te dit autre chose, la foi doit te donner toute assurance.~

Tu as reçu cet enseignement et tu en es pleinement convaincu:

 

ce qui paraît du pain n'est pas du pain, bien il soit tel pour le goût:

 

c'est le corps du Christ; ce qui paraît du vin n'est pas du vin,

bien que le goût en juge ainsi: c'est le sang du Christ.

 

 

Et jadis David chantait à ce sujet :

Le pain fortifie le coeur de l'homme, et l'huile donne la joie à son visage.

Fortifie ton coeur en prenant ce pain comme une nourriture spirituelle,

et rends joyeux le visage de ton âme.

Puisses-tu avoir le visage dévoilé, grâce à une conscience pure,

 

refléter la gloire du Seigneur, et marcher de gloire en gloire,

 

dans le Christ Jésus notre Seigneur.

 

 

__BM__